La pointe de Pen-hir (bret. Beg Penn Hir) est une pointe de Bretagne dans la presqu'île de Crozon. Elle est située au sud-ouest sur le territoire de la commune de Camaret-sur-Mer. Par temps clair on peut voir jusqu'à la pointe du Raz et l'île de Sein, ainsi que jusqu'à l'île d'Ouessant et la pointe Saint-Mathieu. Les falaises à pic, hautes, avec une différence de niveau d'environ 70 mètres avec la mer d'Iroise, sont pour cette raison utilisées pour l'escalade.

En contrebas de la pointe se trouvent les "Tas de Pois" : Grand Dahouët, Petit Dahouet, Penn-Glaz (tête verte), Chelott, Bern-Id et Ar Forc'h (la Fourche)1. Cet avancement fut anciennement nommé à cause de leur forme Pézeaux ou Tas de Foin avant d'être rebaptisé au milieu du xixe siècle en Tas de Pois2.

L'origine du mot Penn-Hir n'est de nos jours plus certaine. À travers les siècles il existe plusieurs différentes versions. La plus courante et officielle est Penn-Hir

Le Monument aux Bretons de la France libre, dite Croix de Pen-Hir est un monument commémoratif aux Bretons de la France libre, inaugurée dans les années 1960 par le Général de Gaulle. Elle est destinée à porter témoignage de l'existence des Français libres bretons, qui ont notamment fondé l'association Sao Breiz en Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été créée de 1949 à 1951 par l'architecte Jean-Baptiste Mathon et le sculpteur Victor-François Bazin 5.

« Aux Bretons de la France Libre - MCMXL - MCMXLV - La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre. Dans l'univers libre des forces immenses n'ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l'ennemi. »

Au dos de la Croix se trouve une inscription en breton. « Kentoc'h mervel eget em zaotra », reprise de la devise bretonne, "plutôt la mort que la souillure".

 Texte trouvé sur internet

http://tounes6502.canalblog.com/albums/pointe_de_pen___hir___presqu_ile_de_crozon/index.html